© Entretien RBF Tous droits réservés

 

Un « air climatisé » maintenu en bon état fonctionnera beaucoup mieux. Bonne nouvelle: vous pouvez effectuer vous-même plusieurs tâches simples. Vive le nettoyage régulier!

Pourquoi entretenir son climatiseur?

L'entretien préventif est très important. Il contribue à:

  • une performance optimale de votre appareil

  • une économie d’énergie – et de coût!

  • une durée de vie prolongée

  • un air plus sain, avec l'élimination des bactéries et la prévention des moisissures

Dorlotez donc votre appareil, il vous le rendra bien!

Petite préparation importante

Il existe plusieurs types de climatiseurs. Peu importe le vôtre, deux étapes s’imposent avant de commencer:

  • Consultez le manuel d’utilisation reçu à l'achat pour connaître les instructions spécifiques à votre appareil.

  • Mettez l’appareil hors tension! La plupart du temps, il s’agit uniquement de le débrancher. Pour les climatiseurs centraux, cependant, il faut en général couper l’alimentation au boîtier électrique situé près de l’appareil ou désengager le disjoncteur concerné au panneau de distribution.

Les filtres

Pour un climatiseur, le filtre est aussi important que l’huile pour un moteur. Son entretien périodique est essentiel: un filtre encrassé réduit le débit d’air de l’appareil, une cause de dommages majeurs à son compresseur.

Voici les soins requis quelques fois durant l’été:

  • Lavez les filtres réutilisables puis rincez-les à l’eau tiède, en vous assurant qu’ils sont bien secs avant de les réinstaller. Si vous avez plutôt des dispositifs jetables, il s’agit simplement de les remplacer.

  • Si vous avez un climatiseur individuel ou un appareil central sans conduits, nettoyez la grille du boîtier couvrant les filtres; veillez à ce que rien n’entrave la diffusion de l’air (rideaux, meubles, etc.).

La fréquence à respecter dépend des instructions du fabricant, mais également du degré d’exposition de l’appareil à la poussière (selon les activités dans la maison, la présence d’animaux, etc.).

Une odeur problématique

Vous démarrez l’appareil et une odeur de moisi est perceptible? Dans ce cas, mieux vaut faire appel à un technicien spécialisé. Si de la moisissure s’est installée durant l’hiver, un nettoyage en profondeur du condenseur et de l’évaporateur est requis – pour votre confort comme pour votre santé.

Appareil individuel

  • Réalisez un nettoyage annuel du condenseur – soit la partie extérieure du climatiseur – afin de retirer les débris (comme des feuilles mortes) pouvant s’y être infiltrés. Utilisez le jet d’air d’un compresseur réglé à faible débit ou un mélange d’eau tiède et de détergent doux.

  • Assurez-vous que les orifices d’évacuation de l’eau de condensation ne sont pas obstrués.

Climatiseurs et thermopompes bi-blocs

Les climatiseurs et thermopompes de type mural ou central se composent d’une ou plusieurs unités intérieures, alimentées en énergie thermique par une unité extérieure. Comme l’unité extérieure est exposée aux intempéries, elle doit être vérifiée régulièrement:

  • Au besoin, retirez les matières coincées dans le boîtier extérieur de l’appareil au moyen d’un aspirateur. Aucun débris végétal ou autre (du papier, par exemple) ne doit entraver la circulation de l’air tant à l’intérieur qu’autour de l’unité extérieure du climatiseur.

  • Au printemps et à l’automne, nettoyez délicatement (à faible pression) le serpentin extérieur au moyen du boyau d’arrosage.

Tip!

Notez que les systèmes de ce type nécessitent également une inspection et un nettoyage en profondeur par une entreprise spécialisée, tous les 3 ans – ou plus souvent –, afin d’assurer leur efficacité. Cette intervention est même requise sur une base annuelle pour les plus grosses thermopompes centrales qui participent aussi au chauffage, et pour lesquelles des tests de performance s’imposent.

Protéger l’appareil pour l’hiver

Comment abriter votre climatiseur pendant l’hiver?

  • Sous une housse ou sous un boîtier de protection dans le cas des appareils encastrés fixes.

  • Dans un cabanon de jardin, au garage ou au sous-sol en ce qui concerne les climatiseurs mobiles et ceux installés dans une fenêtre durant l’été.

Le saviez-vous?

La durée de vie d’un appareil de qualité devrait facilement excéder 10 ans pour les climatiseurs individuels et 15 ans pour les systèmes plus complexes1.

Remerciements à Sylvain Dion de Climatisation Demers inc., une entreprise recommandée par les services en habitation de CAA-Québec, pour sa contribution à cette capsule-conseils.

1. Source: « Climatiser sa maison », Ressources naturelles Canada.